Robotisation, automatisation ou encore mécanisation, est-ce différent ?

A l’heure d’aujourd’hui, que ce soit dans les médias ou dans les films la robotique est présente! Elle fait partie intégrante de nos films de sciences fictions et sa présence, entre autre, dans nos industries ne fait pas l’unanimité et les médias de la toile ne manquent pas de gros titres à ce sujet. Mais la robotique est tout autour de vous, bien sûr il n’y a pas de robot humanoïde tel que Asimo au coin de votre rue, mais un distributeur de billet c’est fort possible. En fait dans l’imaginaire collectif, tout ce qui est robotique implique nécessairement des robots, mais en réalité, le fondement même de la robotique c’est l’automatisation, celle-ci pouvant prendre plusieurs niveaux.

 

 

  • L’automatisation des processus

 

Il s’agit de la forme de robotisation que vous êtes le plus susceptible de rencontrer et c’est également celle qui est la plus développée. Elle permet de réaliser, de manière automatique, des tâches et ce grâce à la configuration de règles appliquées par un programme informatique. Quasi omniprésent dans les grosses industries modernes, cette automatisation vous permet également de programmer votre café si vous avez la chance de posséder une machine à café automatique, ou encore de retirer des billets au distributeur.

 

  • L’automatisation intelligente

 

Deuxième niveau de robotisation, on est également dans une automatisation que vous rencontrer plus souvent que vous ne le pensez. De par son nom, cette automatisation utilise une intelligence artificielle, qui s’oppose à la simple configuration de règle appliquées par un programme. Mais attention, on est loin de l’intelligence artificielle qui fait marcher Asimo ou encore qui a permis aux sondes automatiques soviétiques de ramener des matériaux lunaires. L’intelligence artificielle, IA pour les intimes, est ici dite basique et permet à des programmes de traiter des données non structurées grâce à une base de données et un ensemble de règles. Les exemples les plus fréquents sont lorsque vous posez des questions en ligne à une messagerie instantanée (Chatbox). En fait vous vous adressez à un avatar (un programme), par exemple via des questions, auxquelles il va vous répondre sur base de sa connaissance (les bases de données auxquels il a accès ainsi que les algorithmes dont il disposent).

 

  • L’intelligence artificielle avancée

 

Troisième et dernier niveau de l’automatisation, c’est celui le moins rencontré dans votre vie de tous les jours, bien que omniprésent sur la toile et ce celui le moins développé à ce jour. Tout comme la deuxième forme de robotisation (l’automatisation intelligente), une IA est nécessaire mais sera ici bien plus avancée, on parlera d’intelligence artificielle avancée. Le but est toujours ici de traiter des données non structurées mais le volume sera beaucoup plus important (Big data). En outre, le programme sera également capable d’apprendre grâce au traitement des ces données et en plus de simplement restituer les données, sera capable de formuler des prédictions ou/et recommandations.

En conclusion, le concept clef à retenir est l’automatisation et celui-ci est d’autant plus important à comprendre et à s’y intéresser tant il rythme et ce de plus en plus notre vie. Un des domaines où on le rencontre de plus en plus est l’automatisation dans les processus RH, utilisant des nouveaux outils de gestions qui concernent autant les employeurs, les employées ou encore les postulants.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s